i-SODOG, un robot pour le large public

i-SODOG, un robot pour le large public

Les Japonais ont ordinairement une approche plus ouverte (ou moins paranoïaque) envers la robotique que nous, occidentaux. Après tout, nous avons créé Terminator et Skynet, ils nous ont donné Astro et Goldorak.

Un autre bel exemple de cet amour de la robotique se manifeste dans le petit chien robot i-SODOG, dévoilé au Tokyo Toy Show par l’entreprise Tomy. Prévoyant mettre son robot sur le marché en 2013, le petit chien se veut un compagnon de jeu pouvant comprendre jusqu’à 50 différents mots et pouvant être géré à partir d’un téléphone intelligent (ou de sa propre télécommande, incluse dans le prix).

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=ZRxQR42SMec&w=400&h=225]

Le robot est constitué de 15 servomoteurs compacts qui permettent à Tomy d’offrir un robot petit et relativement abordable. Il peut danser, se déplacer, exprimer certaines émotions et faire le chien de garde (il aboie si on le déplace). Mieux encore, les i-SODOG sont équipés de capteurs biométriques qui leur permet de communiquer entre eux. Il suffit de toucher le nez de deux robots en même temps pour qu’ils se synchronisent et interagissent.

L’application du téléphone intelligent permet de poursuivre l’apprentissage de notre robot au cours de la journée. À notre retour du bureau, tout ce que notre chien a « appris » avec nous sur notre téléphone lui est synchronisé.

Ce n’est pas la révolution, mais à environ 400 $, la robotique tente de nouveau d’entrer sur le marché de la consommation grand public. De nombreux fabricants, dont Sony, ont tenté leur chance dans la création de robots-animal de compagnie. Nous verrons bientôt si cette fois est la bonne.

Source : Cnet, DigInfo