Revue critique:  “All you need is kill” de Hiroshi Sakurazaka

Revue critique: “All you need is kill” de Hiroshi Sakurazaka

8/10 (un excellent divertissement)

“All you need is kill” est un court roman. Inspiration du film américain “Edge of tomorrow”, le roman nous plonge dans l’action pour prendre le temps de s’expliquer ensuite. Ce qui s’avère une excellente recette.

Les amateurs de manga et d’anime japonais retrouveront un rythme qui leur est cher avec Sakurazaka. Évitant tout flafla, le roman a, au départ, pratiquement la substance d’une nouvelle. Écrite du point de vue du héros, un soldat ne détenant pas un immense savoir scientifique, la narration s’avère rafraîchissante en ce qu’elle n’explique pas tout, en particulier parce que le narrateur ne cherche pas à tout comprendre! Cela sert le réalisme du roman en évitant de devoir expliquer trop en profondeur le phénomène qui fait que le protagoniste n’arrive pas à mourir.

Parce que c’est là le nœud du roman. Et Sakurazaka réussit très bien à nous rendre son idée intéressante et intelligible. J’ai clairement eu l’impression de lire un d’hommage à Starship Troopers mêlée à une « théorie » de physique quantique. L’idée de base du roman se veut assez simple et l’auteur réussit à ne pas s’embourber, à demeurer limpide et facile d’accès. C’est assez génial.

Bref, on n’est pas dans la grande littérature de science-fiction avec de grandes théories éclairant d’un éclairage différent notre avenir. On se trouve plutôt devant un divertissement hyper-honnête basé sur une bonne idée autour de laquelle on a greffé des personnages qui, s’ils ne sont pas les plus travaillés, du moins savent nous faire sourire. Et les scènes d’actions sont enlevantes, rapides, bien faites.

Un roman bien maîtrisé.

All you need is kill
Édition Haika Soru (San Francisco)
Lu en anglais (traduction Alexander O. Smith)
epub